Résurgence(s)

 

Téléphone :
04 72 98 36 43

Pour suivre l’actualité de Résurgence(s) : ouvrir la revue trimestrielle

  • Assemblée Générale pour l’année 2019

L’assemblée générale de Résurgence(s) s’est tenue le jeudi 15 octobre 2020.

Total des membres : 98
Procurations : 20
Présents : 07
L’assemblée générale peut délibérer conformément aux statuts.

Rapport moral : Francis Roze

L’événement marquant de l’année 2019 a été bien évidemment la tenue de la douzième BASA « Visage de l’Invisible » qui s’est tenue du 3 octobre au 17 novembre dans la chapelle du Lycée Saint-Marc. Le lieu, au sein d’un établissement scolaire, s’il a limité le nombre de visiteurs dû aux contraintes d’horaires d’ouverture a permis d’approcher un jeune public. Par ce fait, cette BASA s’est démarquée des BASA antérieures. Reprenant ce qui avait été inauguré à la BASA 2017 la musique est venue apporter sa touche dans l’expression de la beauté.
L’autre événement important, mais négatif pour l’Association, a été la disparition de son lieu d’hébergement ce qui a conduit l’Association à trouver un repreneur pour sa bibliothèque et ses archives. La Commission diocésaine d’Art sacré (CDAS) s’est portée acquéreuse.
L’arrêt des voyages par manque de participants et donc de rentrées financières a conduit le CA à poser la question de la dissolution de l’Association, question à l’ODJ de l’AGE. 

Rapport financier : Philippe Joannard

Le compte d’exploitation et le bilan ont été approuvés par l’unanimité des membres présents, ils indiquent un excédent de trésorerie qui servira à clôturer les comptes si la décision d’arrêter l’association est approuvée par l’assemblée générale extraordinaire qui suit et de bénéficier d’une somme dont la destination sera décidée par cette même assemblée générale extraordinaire.

Plus rien n’étant à l’ordre du jour il est décidé de passer à l’assemblée générale extraordinaire.

Assemblée générale extraordinaire.

Le jeudi 15 octobre 2020 à 18h30 l’assemblée générale de l’association Résurgence(s) s’est réunie pour décider de :

  • La dissolution de l’association Résurgence(s)
  • L’affectation du bonus de liquidation

Les membres présents de l’association, après discussion, décident à l’unanimité la dissolution de l’association Résurgence(s), nommant Jean-Claude Colas, liquidateur.
Les membres décident, à l’unanimité, de confier le bonus de liquidation à la Paroisse de La Sainte Famille, à Villeurbanne, à la charge pour celle-ci d’utiliser la somme pour réaliser un nouveau vitrail dans cette église ou, éventuellement, une autre création artistique à sa convenance. 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée 19h.

 


 

  • Les ouvrages de la bibliothèque sont désormais entre les mains de la CDAS, commission diocésaine d’art sacré

Très liée à son origine à la Pastorale des Réalités du Tourisme et du Temps Libre (PRTL), service de l’Église catholique, d’abord sous le nom de Confluences, Résurgence(s) est une association dans et pour le temps présent ouverte à l’expression culturelle :

  • Apprivoiser le temps
  • Valoriser son voyage
  • Découvrir l’empreinte du sacré
  • Dévoiler la saveur évangélique de notre culture
  • Apprécier la création artistique

• Création
Créée en 1988, Confluences -devenue Résurgence(s) en 2016- est une Association (loi 1901) qui relève d’une initiative de l’Église catholique de Lyon. En effet, à la demande de Mgr Decourtray, le Père Michel Durand créa Confluences et en assuma la responsabilité en lien avec d’autres organismes culturels.

Résurgence(s), comme Confluences s’attache à montrer que l’homme se construit par la beauté et se trouve ainsi lié à tout ce qui rapporte à la vie culturelle qui donne sens au quotidien, la culture étant ouverte à toutes et à tous.

Les membres de Résurgence(s) reçoivent la mission de conduire l’homme au sommet de son épanouissement, l’intimité en Dieu-Amour (le Royaume). En fait, l’Association Résurgence(s) répond à un besoin et à un questionnement de notre civilisation. Effectivement, malgré les tentatives des politiques productivistes et consuméristes, ayant pris une ampleur considérable, le temps libre permet aux personnes de se consacrer à diverses activités ludiques, culturelles ou sportives : voyages, spectacles, rencontres familiales amicales, sociales : concert, théâtre, exposition d’art plastique, cinéma, etc… Il ouvre également à un regard différent sur le monde pour que celui-ci s’enrichisse par et dans sa grandeur humaine, son élévation spirituelle.

Autrement dit, le temps libéré des contraintes du travail salarié et des tâches domestiques inévitable ne demande qu’à être aménagé en un temps fort offert à la dimension culturelle et spirituelle de l’existence.

• Résurgence(s)

L’espace
Résurgence(s) est situé au 4 rue Claude Boyer, Lyon 7ème. Au premier étage, une grande salle superbement éclairée, accueille les expositions de photo, de sculpture et de peinture… Cet espace sert également pour des conférences.
Dans une seconde salle prennent place les livres de la bibliothèque d’iconographie chrétienne qui maintenant couvre toutes les périodes.
Le bureau de Résurgence(s) se trouvent dans la dernière partie de l’espace qui abrite également un atelier de peinture où œuvre Mickaël Frontini, prêtre de l’Église à Lyon.
Depuis 1996, l’association pilote les biennales d’art sacré actuel. La première exposition de cette biennale s’est tenue en l’église de la Sainte-Famille à Villeurbanne ; la prochaine aura lieu de mi septembre à mi décembre 2017 dans l’église Saint-André, Lyon 7ème, en partenariat avec le service Arts, Cultures & Foi, du diocèse de Lyon.

La revue
La revue trimestrielle, informe de ses activités : conférences, visites guidées, expositions, voyages, etc… Des articles liés aux événements et des réflexions de fond sur le sens de l’existence, le besoin de transcendance sont rédigés par les adhérents.

En bref
◦ La médiathèque d’iconographie chrétienne : diapositives, DVD, livres…
◦ Des conférences autour des voyages organisés, des expositions.
◦ Des voyages et des visites d’églises et de musées.
L’orientation de Résurgence(s) s’exprime par la devise qui ne peut laisser indifférent : « se construire par la beauté »

Découvrir la beauté
soit d’une œuvre artistique, spectacle, exposition
soit d’une localité,
soit de la nature elle-même donne l’occasion de s’ouvrir à d’autres réalités, d’approfondir le sens de sa vie. Dans le dialogue et l’échange, il s’agit de dévoiler une parole d’Évangile, Bonne Nouvelle du Royaume -Amour divin- déjà présent et encore à venir.